Revues allemandes et Autrichiennes

Il est assez difficile de trouver des revues allemandes illustrées: En France peu de professionnels en ont car il n'en auraient pas la vente le texte étant dans un magnifique allemand gothique mais peu abordable. Ces revues n'étaient évidemment pas vendues en France pendant la guerre et personne n'a pensé à en importer après. Quant aux pays occupés les habitants préféraient sans doute dépenser leur argent autrement plutôt que d'acheter la propagande de l'enemi. Tout ceci contribue à les rendre assez rares.

Les revues allemandes sont le reflet inverse des Revues françaises. Le soldat allemand est évidement le plus fort, c'est un vainqueur et Dieu est avec lui ("got mit uns"). Le peuple est bien nourri contrairement à ce que dit l'infâme propagande des alliés, la population est nombreuse, l'empire s'étend et le Kaiser s'occupe de tout.De plus les allemands sont très fier de leur flotte et surtout des exploits de leurs sous-marin ce qui leurs vaut de très nombreux numéros spéciaux U-Boot. Enfin les allemands adorent les photos de groupe ainsi que les portraits de dirigeants lors de leurs anniversaires et cela plus que tous les autres belligérants. Bismarck, encore vivant dans le coeur du soldat, et les chevaliers teutoniques sont l'exemple pour tout bon allemand et sont très présent sous forme de nombreux dessins glorieux. Par contre on y trouve assez peu de photos de combat ou même de première ligne et cela dans toutes les revues. Il semble qu'elles préfèrent montrer aux familles la vie au camp plutôt que la mort dans la boue des tranchées. La guerre en Russie prend une part très importante de ces revues car contrairement au front occidental les armées avancent et reculent encore un peu ( Attention les armées allemande ne reculent pas , les armées françaises non plus d'ailleurs, sauf dans un but stratégique) de plus il faut vendre en Autriche qui combat uniquement à l'est au moins au début. Enfin il n'y a pas eu de bataille de la Marne et l'armistice de 1918 est quasiment passé sous silence au bénéfice de la révolution "sociale" en Allemagne.

Comme dans tous les pays, la guerre s'éternisant,les revues vont connaître une hausse de leur prix et une baisse de leur nombre de pages ainsi que de la qualité du papier.

Enfin, les allemands ne se privent pas pour copier généreusement toutes les revues des autres pays ennemis, quitte à détourner photographies et dessins à leur avantage bien sur!

Illustrirte Zeitung

Berliner Illustrirte Zeitung

Alte und neue welt

Illustrierte Geschichte des Weltkrieges

Illustrierter Kriegs Kurier

Die Woche

Lustige Blätter

Der Krieg 1914/19 in Wort und Bild

Daheim

Die Muskete

Kriegs-Echo

Deutsch Kriegszeitung

Jugend

Die Gartenlaube

Kriegsbilder

Fliegende Blätter

Kriegsblätter für die deutsche Jugend

Lustiges Blatt

Münchner Illustrierte Zeitung

Sonntag-Zeitung fürs deutsche Haus

Illustrierte Familien Zeitung

Illustrierte Kriegs-Zeitung

Der Weltkrieg 1914

Die Wochenschau

Der Welt Spiegel

Wiener Bilder

Simplicissimus

Kladderadatsch

Album de la grande guerre